Skip to main content

DataLayer values:

** Values visible only for logged users. Editable only in edit mode. **

Global page
Insights
None
French (France)
Morgan Philips Global
 
Résultats d'enquête : Quelles mutations des modes de travail au sein des entreprises ?

Résultats d'enquête : Quelles mutations des modes de travail au sein des entreprises ?

Pendant l'été 2020, Morgan Philips Group en France a conduit une enquête auprès de ses partenaires dirigeants issus des directions générales, RH et financières concernant « Les mutations des modes de travail ». Nous souhaitons aujourd'hui, nous pencher sur les résultats et ce qu’ils nous enseignent.

La situation actuelle a mis en avant de nouvelles tendances, aussi bien dans les mentalités que dans les conséquences au quotidien. 

La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a poussé de nombreuses entreprises à entreprendre des changements, comme le télétravail par exemple. 80% des répondants envisagent même d’ancrer durablement des solutions de dématérialisation des modes de travail au sein de leurs organisations. Si la grande majorité des dirigeants interrogés s’entendent sur des changements ponctuels et/ou durables, tous n’ont pas la même vision de ce que seront les prochaines évolutions.

Envie d’en savoir plus à ce sujet ?

Regardez notre vidéo récapitulative et découvrez les données de notre étude sur l’évolution des modes de travail !

Émergence des nouveaux modèles de travail

Le confinement a imposé aux entreprises d’accélérer l’instauration de nouveaux modes de travail. En effet, pendant plus de deux mois, il a fallu révolutionner l’organisation d’une grande majorité d’entreprises et d'équipes, sans savoir si ces changements seraient durables. Pour autant, certaines tendances semblent avoir pris une place importante dans la vie des organisations et de leurs employés, permettant d’observer les réactions des équipes et des dirigeants, ainsi que les conséquences positives comme négatives de ces bouleversements. Disparition des bureaux, mise en place du télétravail, remplacement de l’humain, mort du salariat … Quel sera le "nouveau normal" dans les modes de travail de demain ?

Pour répondre à cette question, notre sondage s’est attaché à collecter l’expérience des dirigeants afin de connaître leurs ressentis face à cette situation. Les chiffres récoltés permettent d’établir les lignes directrices des tendances à venir concernant les modes de travail. La tendance qui semble la plus à même de se réaliser est la dématérialisation pérenne des nos habitudes de travail, qui est partagée par plus de 80% de notre base sondée. C’est pourquoi, Il y aura un avant/après Printemps 2020 concernant les lieux de travail. Le télétravail va continuer à se développer et aura donc un impact sur les lieux de travail, occupés différemment.  

La dématérialisation

La crise que nous traversons a obligé les entreprises à se poser des questions sur la santé personnelle et professionnelle de leurs employés. Pour 75% des dirigeants interrogés, la santé des collaborateurs va devenir LEUR priorité88% d'entre eux souhaitent mettre en place des mesures permettant aux collaborateurs d’établir un meilleur équilibre dans leur vie professionnelle et personnelle. Le télétravail par exemple, permettrait aux entreprises de concilier à la fois leur intérêt propre avec celui de leurs employés. En effet, dans certains cas, la volonté de télétravailler émane aussi bien des entreprises que des collaborateurs. Par ailleurs, selon les résultats de notre enquête, 85% des dirigeants estiment que le télétravail est une vraie tendance de fond qui va s’intensifier à l’avenir. Cela étant dit, 88% sont conscients des risques et des limites de cette pratique : entre la baisse du sentiment d’appartenance et/ou la cohésion / le partage entre salariés. Cette adoption du télétravail doit s’accompagner d’une refonte du système managérial pour 93% des entreprises.

En parallèle, un tel engouement pour le télétravail à l’avenir aurait des conséquences immédiates sur le taux d’occupation des bureaux. La généralisation du télétravail à temps partiel peut permettre d’optimiser (voire de réduire) ses surfaces, mais à certaines conditions. En effet, si tous les télétravailleurs sont absents du bureau le lundi et le vendredi, l’entreprise continuera de payer des locaux qui seront à moitié vides 40% du temps. Pour éviter cela, la transition vers une organisation hybride entre travail présentiel et télétravail doit être préparée et encadrée, notamment en organisant un roulement cohérent au sein des équipes. Il est certain que cette crise engendre de nouveaux modes de consommation du travail : Pour la plupart des cadres supérieur, entre aller travailler dans une tour à la Défense ou dans des petits bueaux sympas dans un immeuble de 3 étages ou encore télétravailler à la campagne le choix est vite fait !  Les entreprises et salariés pourraient bien déserter les (grands) bureaux et fuir les quartiers d’affaires … Affaire à suivre.

© 2020 Morgan Philips SA
All rights reserved