Skip to main content
 
Une journée dans la peau d’un Fyter en confinement - Épisode 4 : Alix

Une journée dans la peau d’un Fyter en confinement - Épisode 4 : Alix

Consultez d’autres articles sur le même sujet: Le nouveau monde du travail, Agile working, New world organisation, Actualités

Le confinement a considérablement modifié nos habitudes professionnelles, personnelles, familiales et sociales. Dans notre série "une journée dans la peau d’un Fyter en confinement ", nous interrogeons nos collègues pour connaître leur nouvelle vie de télétravailleurs en confinement. Comment relèvent-ils le défi de maintenir le meilleur service possible à nos clients et candidats ?

Alix Chédru, Consultante Senior Finance & Comptabilité au sein de Fyte et maman de 3 enfants nous présente sa journée type en vidéo et répond à nos questions dans une interview !

Voilà une nouvelle semaine de confinement qui s’achève avec ses bons et ses mauvais côtés. Pour faire un point sur la situation nous sommes confinés à Colombes en région parisienne dans une maison avec 5 personnes : 2 adultes et 3 enfants (âgés de 6 ans, 4 ans et 1 an et demi) et cela fait 5 semaines... Heureusement, depuis 2 semaines ma casquette de maîtresse d’école a été suspendu : Vive les vacances scolaires !!! Bon je recommence lundi avec le sourire pour mes élèves de CP et de Moyenne Section.

Comment vous adaptez-vous au travail à domicile pendant l'épidémie de coronavirus ?

Alors, nous avons fait un programme de journée pour que chacun puisse travailler tranquillement et que les enfants soient occupés et ne fassent pas trop de bêtises… Etant en chômage partiel, le matin je m’occupe des enfants pendant que mon mari télétravaille. En temps normal les matinées sont bien chargées entre l’école, la préparation du déjeuner, les activités diverses et variées (peinture, collage, cuisine, pâte à sel, j’ai même ressorti ma machine à coudre pour l’atelier masque, on reste dans l’air du temps !). L’après-midi c’est télétravail pour nous 2 jusqu’à 16h30 (pendant que nos enfants font la sieste ou s’occupent en temps calme/lecture). Mon mari, Sylvain, gère le goûter des enfants pour que je puisse continuer mon après-midi de travail. Ma journée se termine et ma casquette de maman réapparait pour aider Sylvain lors de la période la plus tendue de la journée entre 18h et 20h (bain, diner et coucher…). Nos journées sont bien remplies et nous attendons le week-end avec impatience pour être plus cool. D’ailleurs nous avons instauré la journée pyjama pour ceux qui le souhaitent le weekend !

Quels obstacles rencontrez-vous et comment les contourner ?

Les obstacles sont variés mais je dirai la distance et de ne pas être au bureau pour se motiver les uns les autres. Cette émulation qui est là quand on a un coup de mou et qu’on n’y arrive pas… Mais heureusement nous avons nos téléphones, Skype et d’autres moyens qui nous permettent de contourner un peu les choses et de faire en sorte que nous reproduisions un peu l’ambiance de bureau. Mes nouveaux collègues (mes enfants) sont attentionnés aussi, il m’apporte mon goûter !

Avec la distraction des enfants, comment rester concentré et productif ?

Cela est compliqué, il est vrai surtout avec notre dernier qui demande beaucoup d’attention et de patience. Il commence tout juste à marcher et la découverte du monde est passionnante pour lui, ce qui nous réserve quelques petites frayeurs… Les grands ont compris pour l’essentiel que quand nous travaillons, il ne faut pas nous déranger. Et puis nous avons fait le stock de feutres, peinture, pâtes à sel, papier à origami, pour leur trouver des occupations tranquilles qu’ils peuvent faire facilement à côté de nous sans nous déranger.

Que faites-vous pour communiquer avec votre équipe et vos collègues ?

Nous faisons des points réguliers pour prendre des nouvelles de chacun. Notre réunion hebdomadaire a toujours lieu le lundi et permet d’attaquer notre semaine ensemble. Nous nous appelons régulièrement également pour prendre de nos nouvelles pour retrouver un peu nos habitudes de pauses café par exemple, cela permet de parler d’autres choses et de garder un peu de social. Tous les jeudis en fin de journée, nous avons notre apéro entre fyters. Cela fait du bien de voir les têtes de chacun et pouvoir plaisanter sur nos vies actuelles, cela nous rapproche aussi et nous permet de rester soudés durant cette période incertaine.

Comment maintenir une interaction efficace avec les clients et les candidats ?

Cela est simple, le téléphone est la meilleure des choses. Appeler, prendre des nouvelles de chacun, apporter des réponses aux doutes. Notre travail de consultant se diversifie et je trouve que c’est une bonne chose, je suis là certes pour trouver la personne qui convient pour tel ou tel poste, mais je suis également là pour conseiller, échanger et partager ou tout simplement pour discuter et se changer les idées.

Avez-vous des conseils à donner aux personnes travaillant à distance ?

Je suis très « to do » et programme, ce qui me permets de voir tout ce que je fais. Le fait de barrer ce qui est fait permet de se rendre compte des tâches accomplies. Je trouve aussi important de garder le lien oral. Il est vrai qu’un mail peut être plus rapide mais le fait d’appeler pour avoir la réponse de temps en temps est mieux.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans le travail à domicile ?

La travail à domicile me permet de voir mes enfants grandir ! Certes, il y a des tensions et ce n’est pas facile tous les jours mais on y arrive dans l’ensemble. Grâce à cela, j’ai pu voir les premiers pas de mon fils !

Pour en savoir plus sur Fyte, cliquez-ici !

Contactez Alix

Consultez d’autres articles sur le même sujet: Le nouveau monde du travail, Agile working, New world organisation, Actualités

© 2020 Morgan Philips SA
All rights reserved