Skip to main content
 
Le changement qui vous rendra plus heureux au travail

Le changement qui vous rendra plus heureux au travail

Consultez d’autres articles sur le même sujet: Personal development, Outplacement, Generations in the workplace, Our pratices

Sara McCord, journaliste et spécialiste carrière, dévoile dans cet article le changement que vous devez adopter pour être plus heureux au travail.

Lors de votre réunion de ce matin, votre collègue vous a fait un commentaire déplacé et votre patron ne vous a pas choisi pour le prochain gros projet de votre entreprise.

Vous pouvez réagir de deux façons.

Vous pouvez bouillir de l’intérieur et voir votre productivité en pâtir ou vous pouvez accorder le bénéfice du doute à votre patron ou à votre collègue. Il vaut mieux envisager le meilleur que supposer le pire.

Par exemple, il se peut que vous ayez mal interprété le commentaire de votre collègue. Et peut-être que votre patron vous a dispensé de ce projet, car il préfère que vous finissiez vos dossiers en cours avant d’en commencer un nouveau.

En accordant le bénéfice du doute, vous vous sentirez plus heureux au travail, vous ne serez plus obligé de contenir votre rancœur ou votre colère en vous. Imaginez votre sentiment si vous veniez au travail en vous disant « mon patron essaye de me protéger » plutôt que « mon patron ignore tout ce que je fais au travail ». Vraiment, si vous arrêtiez de vous obstiner sur des petites choses, vous pourriez profiter de tout le temps que gaspillez à vous en préoccuper.

Évidemment, je ne vous suggère pas de prétendre qu’une mauvaise situation en est une bonne. Si un collègue de travail est régulièrement désagréable avec vous ou alors que votre patron fait du favoritisme : prenez des mesures.

Dans le cas de votre collègue, vous pouvez entamer une discussion en lui disant « j’espérais discuter de notre style de communication. J’ai tendance à prendre les choses personnellement et je n’aime pas trop vos remarques ». Si cela ne change pas son attitude, vous devez peut-être en parler à votre manager ou à votre RH. En ce qui concerne votre patron, dîtes-lui « J’ai des questions à vous poser avant de passer à la prochaine étape de mon projet. Pouvons-nous fixer un rendez-vous ? »

Mais en général, lorsque la situation n’est pas assez grave pour engager une discussion sérieuse, essayer de voir les choses du bon côté. Vous serez surpris du résultat, vous vous sentirez beaucoup mieux lorsque prendrez les choses positivement.

Article inspiré de l’article The Simple Change That'll Make You Happier at Work

Besoin d’aide pour mener un programme d’outplacement efficace?

Contactez nos équipes ☎ !

 

Poursuivez vos lectures sur notre site :

 

Découvrez L’outplacement selon Morgan Philips Outplacement

 

Philippe PILLIERE

Président & Cofondateur

Morgan Philips Outplacement

Consultez d’autres articles sur le même sujet: Personal development, Outplacement, Generations in the workplace, Our pratices

© 2020 Morgan Philips SA
All rights reserved