Skip to main content

DataLayer values:

** Values visible only for logged users. Editable only in edit mode. **

Global page
Insights
None
French (France)
Morgan Philips Global
 
La guerre des vaccins : Un enjeu géopolitique et sociétal

La guerre des vaccins : Un enjeu géopolitique et sociétal

Consultez d’autres articles sur le même sujet: Actualités

La pandémie de Covid-19 a démontré notre capacité à nous mobiliser pour une cause commune : lutter pour survivre.

L’impact d’une communication mondialisée et l’omniprésence des réseaux sociaux ont fortement contribué à faire, pour la première fois, de cette pandémie un enjeu planétaire. La différence de traitement avec les épidémies plus anciennes est frappante et démontre si cela est encore nécessaire que nous vivons dans un monde globalisé et interconnecté.

Le Covid-19, un enjeu géopolitique.

Au-delà de la gestion de la crise sanitaire, la mobilisation des laboratoires dans la recherche et l’élaboration du vaccin est remarquable mais l’appui des Etats dans la recherche privée l’est tout autant. Les sommes engagées par les États-Unis et par l’Europe auprès de plusieurs laboratoires sont la résultante, bien sûr, d’une vision stratégique, assurer la fourniture des vaccins à leurs populations, mais également politique afin de consolider une puissance économique pour les États-Unis ou d’exister pour l’Europe. La recherche sur la santé était du ressort des laboratoires privés ou des biotechnologies, elle est devenue un enjeu géopolitique. On peut d’ailleurs s’étonner du silence de la Chine sur ses moyens mis en œuvre dans la recherche et du peu de communication sur ses vaccins potentiels. La Chine considère-t-elle que le rapport coûts/bénéfices est insuffisant ? Que cette pandémie est terminée ? Les milliards de Dollars ou les centaines de millions d’Euros débloqués le seront pour la plupart à fond perdu car sur la vingtaine de candidats combien finalement aboutiront à une production industrielle ? On peut se poser la question d’une gestion de ces fonds de recherche pour une pandémie qui touche les pays industriels en comparaison avec d’autres maladies qui tuent des centaines de milliers de personnes par an, comme le paludisme, dans des pays en voie de développement.

Les laboratoires et certaines biotechnologies investissent des ressources financières et mobilisent des ressources humaines avec l’appui important des Etats. Cette concentration des forces va permettre une très forte réduction des délais de mise à  disposition du vaccin au plus grand nombre (de 10 ans en moyenne à 12 mois).  Cette performance extraordinaire, au sens littéral du terme, ne saurait cachée  le retard pris dans le traitement d’autres épidémies ou thérapies. 

Les sommes colossales débloquées par les États dans cette crise aussi bien pour supporter la recherche que pour soutenir les entreprises et mettre sous perfusion les emplois ne sauraient faire oublier les difficultés récurrentes des pays à financer leurs politiques publiques et leur absence de soutien financier important aux pays émergents. Un verrou budgétaire a sauté mais pour quelles conséquences et quels impacts sur le long-terme ? 

La mainmise sociale et économique des pays dans cette crise est un retour à des États Jacobins, plus investis dans le bien commun, interventionniste s dans l’économie et dans la stratégie, le projet de retour d’un commissaire au plan en est l’illustration. Le monde économique et financier est-il prêt à accepter cette nouvelle donne ?

Et Après ?

Le vaccin pour le Covid-19 sera bientôt disponible mais comment vont réagir les États, les acteurs (laboratoires) et les populations, une fois cette pandémie traitée. L’ « ingérence financière » des pays sur le monde économique sera-t-elle maintenue  ? Qui remboursera les sommes engagées ? Le patient ou la collectivité à travers les impôts ? Les stratégies industrielles seront-elles revues ? Quel sera l’impact du Covid-19 sur les budgets publics ? et bien d’autres questions …

Cette crise remet en cause beaucoup de dogmes (scientifiques, financiers, managériaux,…). Des changements de paradigmes philosophiques, sociaux ou économiques sont en cours et impacteront fortement nos sociétés qui doivent évoluer rapidement afin de répondre aux bouleversements que nous subissons.

Consultez d’autres articles sur le même sujet: Actualités

© 2020 Morgan Philips SA
All rights reserved