Skip to main content

DataLayer values:

** Values visible only for logged users. Editable only in edit mode. **

Global page
Insights
None
French (France)
Morgan Philips Global
 
La consolidation, quésaco ?

La consolidation, quésaco ?

Apparue au début des années 80, la consolidation est une contrainte légale qui a pour objectif de présenter les états financiers et les résultats d’un groupe destinés aux Tiers (banques, actionnaires, clients potentiels...) mais aussi pour ses besoins internes. En effet les comptes consolidés offrent une vision plus juste d’un groupe et donc facilite l’optimisation d’une organisation.

La consolidation : Obligation ?

Obligatoire pour les groupes cotés, elle le devient pour les sociétés commerciales qui contrôlent de manières exclusive ou conjointe une ou plusieurs entreprises et qui dépassent certains seuils :

  • 48 millions d’euros de CA, 24 millions d’euros de bilan et 250 salariés (depuis 2016)
  • + de 20% des droits de vote d’une filiale

L’exemption de consolidation s’applique également lorsque la maison mère fait l’objet d’une consolidation elle-même.

Consolidation de Gestion et Consolidation Statutaire : quelles différences?

La consolidation statutaire répond à un besoin règlementaire :  publication des comptes lorsque l’on dépasse les seuils légaux et présentation des états financiers et publication externe pour les groupes cotés.

La consolidation de gestion a pour but d’avoir une vision « business » des activités du groupe. La présentation des comptes de résultats correspondant à l’activité de la société (comptes de résultats par fonction, et non pas par nature). Elle correspond également aux modes organisationnelles de la société (coût de production, coût de recherche, etc.).

Métier pénurique, pourquoi ?

Il n’existe pas de formation à la consolidation mais des modules non obligatoires et très théoriques dans la plupart des masters. C’est donc une practice peu connue des étudiants contrairement aux autres fonctions financières telles que l’audit ou le contrôle de gestion.

Le métier de la consolidation s’acquiert et se forme directement en entreprise.

C’est un métier technique qui nécessite une excellente connaissance normative et système et cela peut faire peur.

Il y a peu de profils sur le marché et ils sont très sollicités et exigeants.

Consolideur, quel profil ?

Plusieurs formations mènent aux métiers de la consolidation : DSCG, Master CCA, Ecole de commerce. ..

La consolidation est très rarement une fonction occupée post diplôme (métier technique et exposé). Une première expérience acquise en cabinet d’audit (avec des missions d’audit de comptes consolidé)s ou en cabinet de conseil en consolidation est très généralement requise.

Le consolideur est un technicien qui se doit de maitriser les techniques comptables de consolidation et les normes françaises et internationales (IFRS, US Gapp…).

Un anglais courant est également demandé.

Métier tremplin ?

La consolidation est une practice exposée qui nécessite de multiples compétences : techniques bien entendu mais aussi de communication. Les interactions sont nombreuses avec les différents départements et directions groupe. 

Le département consolidation est considérée comme une pépinières à talents au sein des entreprises. Les évolutions horizontales ou verticales sont rapides et nombreuses.

Le consolideur a un bel avenir devant lui !

Vous recrutez des consolideurs ou êtes à l'écoute d'opportunités ?

N'hésitez pas à contacter Bérangère Bosc, Consultante Senior, Division Finance & Comptabilité - Fyte : bbosc@fyte.com ou 06 24 95 03 27.

Pour en savoir plus sur Fyte, cliquez ici.

© 2020 Morgan Philips SA
All rights reserved