Skip to main content

DataLayer values:

** Values visible only for logged users. Editable only in edit mode. **

Local page
Unselected
None
French (France)
France
 

Derniers articles

Start-up Africa Summit 2020 : coup de projecteur sur les start-ups africaines

Start-up Africa Summit 2020 : coup de projecteur sur les start-ups africaines

La semaine dernière s’est tenue à Rabat la 3e édition de la Start-up Africa Summit, événement phare de DIAFRIKINVEST et THE NEXT SOCIETY.

Cofinancé par l’Union-Européenne et organisé par StartUp Maroc en partenariat avec ANIMA Investment Network (plateforme de la coopération pour le développement économique en méditerranée) ce sommet a réuni pendant trois jours, start-ups, investisseurs et entrepreneurs.

Parmi les 300 participants le président d’African Business Angel Network M. H.T.Davies, le Directeur Général de la Caisse Centrale de Garantie du Maroc M. H.Z.Serghini et la co-fondatrice de Brightmore Capital Mme N.Thiaw ont insisté sur les opportunités d'affaires et d'investissement sur le continent tout en encourageant les jeunes entrepreneurs.

Cette rencontre annuelle s’inscrit dans une dynamique en cours depuis quelques années : l’explosion des start-ups. En moins de cinq ans, 500 hubs technologiques se sont développés sur le continent. Souvent d’expansion nationale voire régionale, ils attirent de plus en plus d’investisseurs internationaux.

Selon l’étude réalisée par la société d’investissement Partech en mars 2019, l’écosystème africain des start-ups aurait permis la levée de plus d’ un milliard de dollars en 2018. L’exemple du kényan Tala (microcrédit mobile) et du nigérian Wakanow (agence de voyages en ligne), ayant réussi à récolter respectivement 50 et 40 millions de dollars en 2018 auprès des géants américains Carlyle et Revolution, sont particulièrement révélateurs de cet engouement.

Les grands groupes tels que Total, Axa, Orange ou encore Sumitomo et Mitsui, souhaitent profiter ce bouillonnement entrepreneurial. Bien que l’ensemble du continent soit en ébullition, certaines destinations sont plus prisées que d’autres. Le Kenya, dont la « Silicon Savannah » a levé 348 millions de dollars l’an dernier constitue le terrain de jeu favori des investisseurs. En contractant plus de 300 millions de dollars le Nigéria a supplanté l’Afrique du Sud.

Ce sommet est donc un coup de projecteur pour les jeunes start-up africaines qui ambitionnent d’élargir leurs horizons en se développant hors de leurs frontières.

Sources :

NOS MARQUES

© 2024 Morgan Philips Group SA
All rights reserved