Skip to main content

DataLayer values:

** Values visible only for logged users. Editable only in edit mode. **

Local page
Unselected
None
French (France)
France
 

Derniers articles

Les 4 raisons pour lesquelles vous n'avez pas obtenu le poste : et pourquoi vous devriez vous en réjouir

Les 4 raisons pour lesquelles vous n'avez pas obtenu le poste : et pourquoi vous devriez vous en réjouir

Un énième poste auquel vous avez candidaté vient de vous passer sous le nez : mais cela pourrait être plus positif que vous ne le pensez. Voici les 4 raisons pour lesquelles vous n’avez pas obtenu ce poste, et pourquoi c’est une bonne chose pour vous et votre carrière.

 

Indépendamment de votre expérience de travail, de vos diplômes prestigieux ou de votre préparation pour l'entretien, à un moment donné, nous n’obtenons pas l'emploi que nous voulions vraiment. Malgré le fait que cela froisse un peu notre ego, ces rejets sont souvent des bénédictions déguisées.

Au cours de ma carrière, j'ai travaillé avec de nombreux cadres qui se sont penchés plus tard sur des "job de rêve" pour lesquels ils n'avaient pas été sélectionnés et se sont rendu compte qu'ils avaient évité une erreur de carrière majeure. Avec le recul, ils voient que décrocher ces différents postes les aurait placés dans le mauvais environnement ou les aurait fait dévier de leur trajectoire professionnelle.

Mais si vous subissez actuellement ce ressentiment , voici quatre raisons à prendre en considération lorsque vous vous demandez pourquoi vous n'avez pas obtenu le poste - et pourquoi vous devriez en être reconnaissant.

 

Vous n'étiez pas qualifié

Le but de saisir une nouvelle opportunité est d'apprendre de nouvelles choses et d’évoluer dans notre carrière professionnelle. Cela nous pousse fréquemment à cibler des postes pour lesquels nous ne sommes pas (encore) pleinement qualifiés. J'encourage pourtant mes clients à passer des entretiens pour ces types d'opportunités ambitieuses.

Mais la réalité est qu'il y aura des moments où l'entreprise aura besoin d'embaucher quelqu'un qui peut démarrer avec un minimum de difficultés de croissance. Si vous n'êtes pas ce candidat, vous devriez être reconnaissant qu'ils ne vous aient pas embauché. Je sais que cela fait mal de recevoir le message "merci, mais non merci", mais il n'y a rien de pire que de commencer un nouvel emploi avec des attentes incompatibles quant à ce que vous pouvez délivrer, et à quelle vitesse vous pouvez être opérationnel.

Soyez heureux d'avoir esquivé cette opportunité et continuez à candidater pour d’autres postes. Ne vous découragez pas.

 

Ils n'étaient pas prêts pour ce que vous aviez à offrir

Être surqualifié est un vrai problème et vous êtes peut-être tombé sur une organisation qui n'est pas prête pour les compétences et l'expertise que vous apportez.

Cela est un fait : vous auriez sûrement été frustré d'essayer d'apporter vos talents dans un environnement de travail qui n'était pas prêt à en profiter. C'est le plus souvent vrai lorsqu'une organisation déclare au cours des premiers entretiens qu'elle veut être la «meilleure de sa catégorie » ou effectuer un changement culturel important, mais à mesure qu'elle apprend à mieux vous connaître et à mieux connaître vos compétences, elle peut se rendre compte qu'elle ne propose pas actuellement l’environnement idéal pour vous aider à réussir et à vous épanouir professionnellement.

 

Ils ne voulaient pas vous payer à votre juste valeur

Parfois, ne pas recevoir d'offre à la suite d’un entretien peut sembler incroyable. Vous avez aimé la culture de l’entreprise, vous êtes clairement qualifié pour le poste et ils semblaient tout aussi intéressés par vous que vous l'étiez par eux. Ensuite, vous apprenez qu'aucune offre ne vous est faite - ils ont donné le poste à un candidat interne ou à quelqu'un de plus junior. C'est déconcertant.

Mais ne laissez pas ce revers ébranler votre confiance. Cela est souvent lié à un décalage entre vos attentes en matière de rémunération et ce qu'ils espéraient dépenser pour le poste. Aucun d'entre nous ne veut travailler dans un endroit où nous devons supplier le recruteur de nous payer un salaire raisonnable. De plus, si l'entreprise était disposée à vous laisser partir et à embaucher quelqu'un moins cher, elle n'était probablement pas aussi engagée envers l'objectif commercial que ce que vous auriez visé.

Et, non seulement ils vous auraient payé moins que ce que vous méritiez, mais ils n'auraient pas non plus valorisé votre travail autant que vous l'auriez souhaité. Vous devriez être content qu'on ne vous ait pas proposé ce poste, car vous l'auriez peut-être accepté.

 

Vous ne vouliez pas vraiment ce poste

Soyez honnête avec vous-même : était-ce vraiment le travail de vos rêves ou êtes-vous simplement prêt à vous éloigner du stress de votre travail actuel ? Il y a eu des moments dans ma carrière où je cherchais juste une issue de secours à mon poste.

Je me suis convaincu de passer un entretien avec une entreprise que j'aimais, mais pour un travail que je savais que je n'apprécierais pas. J'ai accepté des offres d'entreprises que je soupçonnais déjà de ne pas me convenir culturellement. L'une ou l'autre de ces réponses était-elle vraie pour vous ? Vouliez-vous vraiment ce travail ? Et sinon, comment auriez-vous pu saboter le processus ? Avez-vous été lent à répondre ou avez-vous omis de faire un suivi après un entretien ? Avez-vous été brutalement honnête en répondant aux questions des entretiens dans l'espoir qu'ils pourraient vous rejeter ?

 

Article inspiré de l’article 4 reasons you didn’t get the job, and why you should be happy about it par The Ladders.

NOS MARQUES

© 2024 Morgan Philips Group SA
All rights reserved