Skip to main content

DataLayer values:

** Values visible only for logged users. Editable only in edit mode. **

Local page
Unselected
None
French (France)
France
 

Derniers articles

Comment vraiment savoir si nous sommes heureux et épanouis au travail ?

Comment vraiment savoir si nous sommes heureux et épanouis au travail ?

Le bonheur au travail est devenu un sujet primordial pour les organisations
Nous sommes toujours à la recherche de soi, et cela passe notamment par le poste que l’on exerce au sein de son entreprise. Dans ce contexte, le bonheur et l’épanouissement au travail sont des sujets de plus en plus importants au sein des entreprises, les pôles RH étant de plus en plus concernés par le bien-être des salariés (qui est directement rattaché à la productivité) et la reconnaissance sociale.

Alors, votre emploi actuel vous convient-il ? Êtes-vous heureux et épanouis au travail ? Certains facteurs peuvent vous permettre de mesurer ces besoins. Découvrez-les dans cet article afin de savoir si vous vous sentez pleinement satisfait à votre travail.

Dormez-vous bien ?

Il s’agit sans doute de l’un des éléments qui détermine le plus votre état psychique. Le sommeil constitue la preuve d’un bon niveau de bien-être. Si vous dormez bien, cela est très probablement dû à une vie paisible, sans tracas ni stress. Dans la majorité des cas, les personnes qui ont un état d’esprit positif ont tendance à mieux dormir. Plus vous positivez, mieux vous dormirez et vous sentirez reposé. Le sommeil influe sur votre humeur. Un véritable cercle vertueux ! La fatigue, quant à elle, augmente l’irritabilité, l’impatience, la déconcentration et même les blessures physiques… Alors pensez à prendre du temps (ou même de tout petits moments) pour vous, à respirer et à relativiser au mieux !

Vous sentez-vous stressé ?

Vous avez des maux de ventre ? Vous sentez que vous respirez un petit peu moins bien ces derniers temps ? Vos ongles sont devenus si courts que les bouts de vos doigts vous brûlent et vous lancent ? L’un de vos pieds tressaute 100 fois par seconde lorsque vous êtes assis ? Alors vous voilà dans les méandres du stress… Un puissant poison psychologique mais également physique, dont il faut impérativement se débarrasser car très nocif. En effet, maintenir le stress à son niveau le plus minimum est l’une des clés pour une existence plus épanouissante (et relaxante !). Si vous êtes vraiment heureux, vous avez certainement déjà élaboré des stratagèmes efficaces pour soulager votre stress. Aux tout premiers signes de stress, il est important et nécessaire d’avoir à disposition des stratégies pour y faire face : Faire une pause, faire du sport, être bien entouré (famille, amis, collègues, …), relativiser, respirer, … Vous verrez les choses qui vous entourent plus positivement. Alors, encore une fois, prenez du temps pour vous !

Avez-vous des objectifs dans votre vie ?

Savoir où l’on va, et surtout, vouloir aller quelque part est l’élément crucial de l’objectif de notre existence. Fixez-vous des objectifs personnels réalistes à atteindre. Et mettez tout en œuvre pour les réaliser.  Mais ne vous arrêtez pas là : lorsque vous avez atteint vos objectifs initiaux, fixez-en des nouveaux ! Car atteindre des buts fixés pour renforce notre sentiment de bonheur, notamment au travers la fierté. Le fait de poursuivre ses ambitions rend plus épanouis. N’avoir aucun objectif est le signe que des choses vont mal… L’environnement qui vous entour ne vous permet pas de voir plus loin que votre bureau, vous étouffe, et ne vous donne même plus la force ni l’envie de faire quoi que ce soit, même pour le long terme.

Savez-vous communiquer ?

Vous vous sentez plus renfermé sur vous-même ? Vous allez de moins en moins vers les autres ? Alors c’est un signe avant-coureur que quelque chose ne va pas… Ne pas communiquer (ou même s’entourer) spontanément avec des personnes que vous côtoyez régulièrement et que vous appréciez est probablement dû au fait que vous ne vous sentez pas satisfait. Vous ne souhaitez pas forcément vous ouvrir aux autres, et préférez même (parfois) vous isolez avec vos pensées. Lorsque vous communiquer régulièrement vos ressentis auprès de vos collègues, vous accumulez moins de frustration ou de colère. C’est un véritable cercle vertueux qui s’active : plus vous êtes heureux, plus vous communiquerez, plus vous échangerez sur des difficultés rencontrées et mieux vous vous sentirez.

Vous plaignez-vous ?

Pour rejoindre le thème de la communication, si vous n’êtes ni heureux ni épanouis, vous êtes d’autant plus assujettis à parler avec votre entourage proche de vos émotions, de vos sentiments, de ce qui vous contrarie ou vous rend malheureux, de ce dont vous avez besoin (sommeil, respect, accompagnement, compréhension, …), de ce que vous souhaiteriez vraiment faire dans votre vie ou encore, de ce que vous souhaiteriez que l’on vous donne en retour (reconnaissance, retours sur votre travail, …) etc. Au contraire, si vous êtes heureux et épanouis, non seulement votre santé physique est bien meilleure, mais également votre santé mentale (qui est étroitement liée). Vous vous sentez donc bien, et n’avez aucunes raisons de vous plaindre de quoi que ce soit, ou du moins, que très peu.

Vous isolez-vous ?

Vous préférez déjeuner seul, à votre bureau. Vous préférez faire votre pause tout seul. Vous n’échangez que des « bonjour, salut » à vos collègues le matin ou lorsque vous les croisez dans les couloirs. Vous vous isoliez des autres par manque de confiance ? C’est tout à fait possible. Vous pourriez avoir peur que tout ce que vous dites se retourne contre vous en s’ébruitant à tous vos collègues, et plus largement, à vos supérieurs. Alors soit, vous préférez tout garder pour vous et intérioriser (ce qui n’est pas une très bonne chose pour votre santé mentale), soit vous faite une sélection très précise des personnes envers qui vous allez vous confier, ce qui vous isole petit à petit… Entourez-vous et ouvrez-vous !

Prenez-vous des initiatives ?

Un salarié heureux et épanoui fait preuve d’une motivation qui l’incite à s’améliorer, à beaucoup analyser et à dialoguer. C’est ce pourquoi il travaille et propose de travailler sur de nouveaux projets et/ou sur des événements internes afin de renforcer la cohésion d’équipe. Contrairement à un salarié malheureux dont sa confiance en lui est minime et qui a tendance à avoir plus peur de prendre des risques, le simple fait d’être plus heureux et plus épanoui au travail vous permet d’avoir moins d’appréhensions quant à faire des erreurs. C’est d’ailleurs cette prise de risque, cette capacité à être créatif et force de proposition qui permet d’évoluer plus rapidement.

Êtes-vous productif ?

Être heureux et épanoui nous incite à mieux travailler, à toujours donner le meilleur de nous-même (le tout avec le sourire qui plus est !) voire même à nous surpasser. Vous êtes donc plus productif au travers la qualité et la rapidité. À contrario, si vous ne vous sentez pas épanouis et heureux dans votre travail, vous avez beaucoup plus tendance à penser à autre chose (à ce que vous voudriez vraiment faire, là, tout de suite par exemple), à n’avoir aucune force (motivation) pour réaliser vos tâches, et vous êtes, par conséquent, plus lent avec un travail susceptible d’être de moins bonne qualité.

Êtes-vous solidaire ?

L’envie de donner le meilleur de nous-même peut aussi passer par le désir (voire même le besoin) d’aider les autres lorsqu’ils en ont besoin. Ainsi, si vous vous sentez heureux et pleinement épanoui dans votre travail, aider vos collègues est non seulement naturel, mais vous procure d’autant plus de satisfaction et d’estime pour vous-même. Sachant que vous êtes plus productif, vous avez un peu plus de temps pour aider les autres dans leurs projets malgré les difficultés. Votre capacité d’écoute et de conseil est plus grande, tandis que dans le cas contraire, cela peut vous coûter énormément d’efforts dont vous n’avez pas forcément envie de fournir, et vous demande donc plus d’énergie …

Êtes-vous présent ?

« Être heureux et épanoui » rime en quelques sortes avec « être moins stressé », donc généralement moins malade et moins absent que les salariés malheureux. En effet, les salariés satisfaits au travail ont un rapport au travail différent qui les pousse à être moins absents.En somme, si les entreprises font du bien-être au travail un enjeu majeur, c’est qu’elles ont conscience que l’épanouissement de leurs salariés réduit le turnover et l’absentéisme. Si vous vous levez le matin et pensez aller au travail vous rend littéralement malade, alors il faut faire un point sur le sujet au plus vite …

Néanmoins, il est possible que parfois, votre situation est telle que vous n’avez pas d’autre choix que de quitter votre entreprise si vous désirez réellement être heureux et épanoui au travail. Que ce soit une relation compliquée avec votre manager, vos missions pas assez intéressantes ou votre rémunération trop faible, certains motifs d’insatisfactions ne pourront pas être changer. Le jour où vous vous rendez compte que cela devient intenable, il ne vous reste plus qu’une chose à faire : partir. Cela provoquera peut-être une période de chômage mais vous évitera un burn out, véritable fléau qui peut impacter votre santé mentale à un point de non-retour.

NOS MARQUES

© 2022 Morgan Philips Group SA
All rights reserved