Skip to main content

DataLayer values:

** Values visible only for logged users. Editable only in edit mode. **

Local page
Unselected
None
French (France)
France
 

Derniers articles

Robot Recruteur, focus sur le « R » de RH

Robot Recruteur, focus sur le « R » de RH

À l'ère du numérique, les processus RH peuvent être automatisés grâce à l'intelligence artificielle (IA). L'utilisation d’un « Robot Recruteur » peut déjà remplacer la moitié des processus de recrutement. Les systèmes d'IA peuvent analyser et optimiser les offres d'emploi, améliorant ainsi la recherche de candidats.

Quand les chatbots se manifestent, c'est le premier contact avec les candidats. Les questions fréquemment posées peuvent être répondues par le système ou transmises directement aux employés concernés. L'analyse de CV est un autre domaine dans lequel cela peut être appliqué : les données des CV postés en ligne sont automatiquement lues - tout comme l’adéquation poste-candidat, qui consiste à analyser un large spectre de talents pouvant correspondre aux exigences du profil et de la description de poste.

À moyen terme, ces algorithmes intelligents ne représentent pas une réelle menace pour les décideurs RH et les responsables du recrutement. Le Robot-Recruteur doit être considéré comme un collègue numérique voire un allié qui ne remplace pas l’ « humain ». Sur les base de données, les candidats peuvent être présélectionnés par ces robots mais les processus complexes, tels que la sélection objective des candidats ou la qualification de ces derniers, restent sous la responsabilité du recruteur. Le recrutement à l'aveuglette et irréfléchi n'est pas toujours efficace.

Assurer l'équité

Outre le gain de temps et la rentabilité, le grand avantage du recrutement par un robot est son équité. Les algorithmes ne prennent pas en compte le sexe, l'origine, la religion, l'âge ou la couleur de peau. Le logiciel d'analyse basé sur les données permet également d’identifier des plateformes et des portails spécifiques à la recherche de talents. Cela permet d'identifier les candidats cachés, en tenant compte en particulier de la pénurie de travailleurs qualifiés dans les domaines STIM (science, technologie, ingénierie et mathématiques).

Cependant, comme les candidats préfèrent postuler par e-mail, ils risquent d'être exclus de l'algorithme : les bons candidats peuvent être laissés de côté et rester cachés aux recruteurs. C'est l'un des inconvénients.

 

Même à l’époque de la digitalisation, l’accent mis sur l’élément «H» de RH ne doit pas être perdu.

NOS MARQUES

© 2021 Morgan Philips SA
All rights reserved