Skip to main content

DataLayer values:

** Values visible only for logged users. Editable only in edit mode. **

Local page
Unselected
None
French (France)
France
 

Derniers articles

Les 10 leçons que vous pouvez tirer de vos pires « patrons »

Les 10 leçons que vous pouvez tirer de vos pires « patrons »

Marina Khidekel est éditrice. Elle livre aujourd’hui dans cet article comment tirer parti de vos pires expériences avec vos anciens « patrons ». 

 

Si vous vous êtes déjà retrouvé à travailler pour un manager difficile, vous avez probablement tiré de précieuses informations sur la façon dont vous ne voulez pas travailler ou gérer une équipe. Rebecca Greenbaum, professeure à l’école de gestion de l’Université Rutgers, a récemment expliqué au New York Times l’impact qu’un patron intimidant peut avoir sur une équipe. "La productivité peut augmenter à court terme ... Mais avec le temps, les performances du personnel ou de l'équipe se détériorent et les gens ont tendance à abandonner, voire démissionner", a-t-elle déclaré.

Etant donné que certaines de nos meilleures leçons de leadership proviennent de nos expériences les plus éprouvantes, nous avons demandé aux membres de notre communauté de partager les meilleures leçons qu'ils ont apprises des pires patrons qu'ils ont eus.

 


Personne d’autre que vous n'est en charge de votre carrière

Mon premier emploi a été un vrai décalage pour moi. J'ai réalisé que j'étais bon en écriture et que je devais changer de carrière pour m’orienter vers le journalisme. Quand j'ai démissionné, mon chef m'a dit que ma carrière médiatique était terminée parce qu'il refusait de me servir de  référence. J'ai été dévasté au début. Mais au cours des deux mois qui ont suivi, avec distance et clarté par rapport à ce travail, j'ai réalisé que personne n'était en charge de ma carrière à part moi. Cette expérience m'a appris à avoir confiance en moi et en mes capacités. Depuis, je suis écrivain professionnel.

 

lire également Comment utiliser son stress pour être plus performant

 

 

L’intimidation n'est jamais acceptable

La meilleure leçon que j'ai apprise du pire manager que j'ai eu ? Que l'adage, "c’est un connard, mais vous vous habituez à lui" n'est pas vrai, et qu'aucune entreprise ou employé ne devrait subir de mauvais traitements.

 

 

Écoutez votre équipe

La meilleure leçon que j'ai retenue de mon pire directeur est de ne jamais sous-estimer votre équipe. Ne pensez pas qu'ils ignorent votre négativité. Vos employés connaissent tous vos traits et sont susceptibles d'éviter la communication avec vous lorsque vous en avez le plus envie. Le masquer avec de la colère et des ordres n'est pas une façon saine de demander de l'aide et de la compréhension. Si vous n’écoutez pas les petits problèmes de votre équipe, ils ne partageront jamais leurs problèmes majeurs.

 

 

Dirigez avec cœur et humanité

La meilleure leçon que j'ai acquise du pire chef d'entreprise pour lequel j'ai travaillé est de se présenter au travail avec humanité et cœur. Mon ancien président  était un vrai dur - il n'y avait ni amour ni chaleur dans sa manière de travailler. Tout était orienté affaires et la culture d'entreprise manquait de texture émotionnelle. L'équipe était misérable et se moquait de lui dans son dos. Il m'a définitivement appris ce qu'il ne faut pas faire par l'exemple.


Découvrez L’outplacement selon Morgan Philips Outplacement

 

 

Aucun travail n'est plus important que votre bien-être

Aucun travail ne vaut votre santé et votre bien-être physique et / ou mental. Si vous n'êtes pas traité avec respect, ou si vous vous réveillez le lundi matin avec un nœud dans le ventre parce que vous redoutez d'aller travailler, il est temps de commencer à chercher un autre emploi.
 

 

Apprenez le pouvoir de gérer

J'ai eu un manager qui était vraiment hypercritique et il était difficile de travailler avec lui. J'ai réalisé que son directeur mettait beaucoup de pression sur lui, donc mon expérience était le produit d'une culture de travail quelque peu toxique. Mais au fil du temps, j'ai appris à «gérer», ce qui m'a aidé à établir la confiance avec mon superviseur et à mieux surmonter les défis que nous avons rencontrés.


 

La microgestion tue la créativité (et le moral)

Les microgestionnaires tuent la créativité ! Au début de ma carrière, j'avais un patron très stimulant qui contrôlait et aimait s'impliquer à chaque étape du processus. Étant donné que j'étais inexpérimenté, j'avais besoin d'un accompagnement, mais certains des employés les plus chevronnés n'appréciaient pas ses manières d'ingérence. L'environnement était tendu et le moral allait vers le plus bas en conséquence. Les membres talentueux de l'équipe ont cessé de se sentir motivés, et la productivité au travail et la créativité ont souffert parce qu'ils n'avaient plus d'autonomie sur leurs décisions. Au fil du temps, j'ai vu l'intérêt de mettre les bonnes personnes dans les bons rôles et de les laisser faire leur travail. Il est puissant de voir les gens s'approprier leurs décisions avec un sentiment de fierté et d'accomplissement.
 

 

Restez curieux et montrez votre gratitude

Le pire patron que j’ai eu m'a appris qui je ne voulais pas être, comment ne pas traiter les autres et comment éviter de tout prendre personnellement. Lorsque vous mettez votre ego en premier et que vous croyez que tout vous concerne, vous n'êtes pas un leader ! Les dirigeants veulent réellement apprendre, être là pour leurs équipes et exprimer leur gratitude pour les contributions de chacun. Nos carrières ont évolué et nous sommes davantage absorbés par les tâches professionnelles. Si vous ajoutez un patron négatif, égoïste et qui pense tout savoir dans le mélange, alors vous, l'entreprise pour laquelle vous travaillez et l'équipe qui vous entoure souffrez tous.


 

Soyez clair sur les priorités de votre équipe

Apprendre à dire «non» pour le bien de l’équipe a été quelque chose que j’ai compris lorsque mon ancien patron s’engageait toujours dans une tâche sans penser à son impact sur les délais fixés. Les initiatives de dernière minute sont inévitables, mais si elles se chevauchent avec un autre projet, le gestionnaire doit dire à son équipe ce qu'il faut prioriser en premier.

 

 

Il ne suffit pas d’être directeur pour manager

J'ai travaillé dans une startup quand j'avais environ vingt ans, et mon affinité pour la technologie et les logiciels combinés à certaines compétences en codage HTML m'ont permis de travailler avec un homme que j'ai d'abord perçu comme amusant et dynamique. Mais quand je suis allé avec lui à des rendez-vous de vente avec des PDG et des fondateurs de sociétés technologiques, j'ai été témoin de son étrange style de réunion consistant à utiliser intentionnellement le silence et de longues pauses inconfortables pour tout le monde dans la salle. Mon expérience était dans la vente, où la connexion et l'écoute ont aidé à conclure des accords, donc ses techniques m'ont porté à confusion. Je ne voyais pas comment cela favorisait un sentiment de confiance ou de compréhension pour créer des partenariats commerciaux.

 

La leçon générale pour moi était d'écouter mon instinct et de ne faire aucune hypothèse en fonction du titre ou du poste d'une personne. Rien de ce que j'ai vu n'avait de sens, et il a certainement essayé de me faire sentir que je n'avais pas assez d'expérience pour comprendre ses techniques. Après cela, j'ai abandonné mon insécurité et ma déférence instantanée liées aux titres. Grâce à ses leçons tordues, j'ai pu m'asseoir dans une pièce avec des gens à tous les niveaux et voir que nous détenons tous de la valeur et possédons du pouvoir, quel que soit notre rôle.

 

Article inspiré de l’article 10 Powerful Lessons Real People Learned From Horrible Bosses par Marina Khidekel pour Thrive Global. 

 


Besoin d’aide pour mener un programme d’outplacement efficace?

Contactez nos équipes ☎ !

 

 

Poursuivez votre lecture sur notre site :

Quel est le rôle d’un Chief Happiness Officer ?

Comment répondre à la question « Quel est votre style de management ? »

 

 

Philippe PILLIERE

Président & Cofondateur

Morgan Philips Outplacement

 

 

 

NOS MARQUES

© 2021 Morgan Philips SA
All rights reserved