Skip to main content

DataLayer values:

** Values visible only for logged users. Editable only in edit mode. **

Local page
Unselected
None
French (France)
France
 

Derniers articles

« Gypto Pharma City », nouveau centre régional égyptien pour l'industrie pharmaceutique au Moyen-Orient

« Gypto Pharma City », nouveau centre régional égyptien pour l'industrie pharmaceutique au Moyen-Orient

En Avril 2021, le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a inauguré « Gypto Pharma City », un projet de ville pharmaceutique débuté il y a sept ans. Également connue sous le nom de « Medicine City », il s’agit de la plus grande ville pharmaceutique du Moyen-Orient, avec une superficie de 180 000 mètres carrés. Véritable défi régional mais aussi national, « Gypto Pharma » s’inscrit dans la continuité des initiatives entreprises par l’Égypte dans le domaine de la santé et des soins médicaux.
 

Assurer un système de santé fiable et de qualité

Créée afin de produire « des médicaments sûrs et efficaces » à « des prix raisonnables », les laboratoires de Medecine City fabriqueront et produiront des vitamines et des médicaments à destination des maladies chroniques, ainsi que des traitements, notamment ceux liés à la Covid-19. Implantée dans la ville d’Al-Khankah, dans la province de Qalyubie, la nouvelle ville pharmaceutique a pour objectif d’accroître la « coopération entre l'État et le secteur privé » afin « de transformer l'Égypte en un centre régional pour l'industrie pharmaceutique au Moyen-Orient ». Plus précisément, Gypto Pharma est divisée en deux « très grandes » usines, qui comprennent « vingt lignes de production » où sont fabriqués et mis en emballage tous les produits pharmaceutiques requis dans le pays : comprimés, capsules, effervescents, sirops pharmaceutiques, crèmes, ampoules, flacons, solutions, médicaments ophtalmiques et anesthésiques, etc. 

Deux phases de production englobent également le projet : dans un premier temps, un « centre régional de fabrication de médicaments » et des laboratoires de recherche et développement, qui coopèrent avec des entreprises internationales. La ville souhaiterait en effet exporter ses produits dans tout le Moyen-Orient mais aussi vers l’Afrique et l’Europe : l’Égypte vise une exportation de sa production à hauteur de 25 % à 30 %, dans le futur. Ensuite, au cours d’une seconde phase de développement, la ville produira des médicaments « spécialisés », notamment ceux dans le cadre des traitements contre le cancer, toujours à des prix abordables pour la population égyptienne. Avec Gypto Pharma, les citoyens égyptiens pourront obtenir des traitements sûrs et de qualité, grâce à l’attestation de la notion « GMP » (Good Manufacturing Practices), qui empêche également toute contrefaçon, et toujours à des prix abordables, rendus possibles par un contrôle des prix des médicaments et par une interdiction de « toute pratique monopolistique ».


Haut niveau scientifique et technologies pointues

Véritable incarnation du développement scientifique et technologique de l’Égypte, Gypto Pharma a recours aux dernières technologies et à des machines automatisées, qui permettent ainsi de garantir une production « de la plus haute qualité » : les appareils sont par exemple « autonettoyants » et permettent que le processus de production soit toujours en activité, sans aucune interruption. De plus, ces machines de fabrication proviennent des plus grandes entreprises spécialisées américaines et européennes, faisant ainsi gage de qualité. Afin d’assurer cette production, mais surtout la qualité des produits, l’Égypte a misé l’efficacité de ses usines, spécialement créées pour Gypto Pharma. Ainsi, ces dernières reposent sur un développement poussé et sur des méthodes scientifiques élaborées, afin de répondre aux critères et aux conformités internationales, particulièrement celles de l’Union européenne et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon Bassam Rady, le porte-parole de la présidence, « 97 % des besoins en médicaments » de la population égyptienne sont produits par le pays. Fournir des médicaments de meilleure qualité qui répondent à des besoins médicaux de plus en plus spécifiques fait donc partie intégrante de la stratégie de santé du gouvernement égyptien, qui n’hésite pas à moderniser ses installations médicales. Pour le président al-Sissi, l’Égypte se doit d’« avoir la capacité de produire des médicaments au plus haut niveau », fait qu’il a souligné lors du discours d’inauguration de la ville,  en ajoutant que l'antibiotique produit au sein de Gypto Pharma « sera aussi efficace que ses homologues des pays les plus prestigieux du monde ». 


Appelée à devenir un véritable hub régional, Gypto Pharma espère attirer les grandes sociétés pharmaceutiques internationales et se positionner comme un des principaux pays producteurs dans le secteur de l’industrie pharmaceutique et vaccinale mondiale. À terme, la ville devrait comprendre « 160 chaînes de production pour 150 types de médicaments ». La première phase vise une capacité de production de près de « 150 millions d’emballages de médicaments par an ».
 

Contactez Rania Khedhir, Senior Consultant en charge des recrutements en Santé pour Morgan Philips Executive Search, Africa & Middle-East.
 

Sitographie : 

« Egypt Inaugurated Gypto Pharma, the Largest Pharma City in the Middle East and Africa », Healthcare Business Club, HBC Editors, disponible ici.

« Egypt's president inaugurates Gypto Pharma City, gets briefed on pharmaceuticals status », Egypt today, disponible ici.

« L’Égypte ouvre la plus grande ville pharmaceutique du Moyen-Orient », par Mohammed Abu Zaid, ArabNews, disponible ici.

« Le Président Al-Sissi inaugure la cité de médicament « Gypto pharma » à Al-Khanka », site officiel de l’Organisme Général de l’Information du gouvernement égyptien, disponible ici.

« Sisi inaugurates Medicine City in Khanka to boost Egypt’s pharmaceutical industry », Egypt Independent, disponible ici.

NOS MARQUES

© 2021 Morgan Philips SA
All rights reserved