Skip to main content
 
Que répondre à la question « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? »

Que répondre à la question « Où vous voyez-vous dans 5 ans ? »


Lors d’un entretien, un recruteur vous pose un bon nombre de questions dans le but de cerner votre personnage tant sur le plan professionnel que sur le plan personnel.


Pour bien vous préparer au préalable, il convient de bien réfléchir à votre plan de carrière ou du moins savoir ce que vous ne voulez pas.


Dans cet article, découvrez comment ne pas perdre tous vos moyens face à votre interlocuteur en entretien d’embauche.


 Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Lorsqu’un recruteur nous pose cette question, plusieurs réponses nous viennent à l’esprit, telles que « Gravir les échelons », « Diriger ce service » ou encore « A votre place ».  Vous vous en doutez, aucune de ces réponses ne convient réellement.

Alors comment répondre à cette question ?
Cela peut sembler être une question piège car, parfois, la réponse adéquate serait « Pas à ce poste », ni « A votre place » ni même « N’importe où tant que c’est une super opportunité ». Mais aucune de ces réponses ne correspond à ce que nous voulons vraiment dire au recruteur.

Nous pouvons être honnêtes et dire la vérité. Avons-nous de réelles attentes pour notre carrière ? Sommes-nous ambitieux ? Réfléchissons où cet emploi nous amènera et s’il nous permettra réellement d’atteindre nos objectifs professionnels.

Par exemple, nous pouvons dire « Je suis réellement enthousiaste à l’idée de ce poste, car dans 5 ans, je me vois comme une personne possédant une grande expertise dans le domaine de l’énergie et je sais que ce poste me permettrait d’acquérir cette expérience. Je suis aussi vraiment enthousiaste d’avoir des responsabilités managériales dans les années à venir et potentiellement avoir l’opportunité de gérer certains projets. J’ai eu la chance de travailler avec des managers exceptionnels alors avoir l’occasion de devenir, moi-même, un bon manager est pour moi une réelle motivation. »

Que faire si le poste en question n’est pas en rapport direct avec notre objectif professionnel ? Il est possible de répondre que nous ne savons pas précisément ce que nous voulons faire plus tard, mais que nous voyons dans cette expérience une aide précieuse pour prendre notre future décision.


Inspiré par l’article How to answer how do you see yourself in 5 years ? de The Muse Editor
 

 

Besoin d’aide pour mener un programme d’outplacement efficace?

Contactez nos équipes ☎ !

 

 

Poursuivez votre lecture sur notre site internet :

Recrutement : comment répondre à la question « Parlez-moi de votre principal échec professionnel »

Salariés licenciés : pourquoi accepter un outplacement ?

Les 5 erreurs à ne pas commettre durant sa période d’essai

 

 

Philippe PILLIERE

Président & Cofondateur

Morgan Philips Outplacement

© 2020 Morgan Philips SA
All rights reserved