Skip to main content
 
Goodbye UE, Goodmorning Africa

Goodbye UE, Goodmorning Africa

Consultez d’autres articles sur le même sujet: Le nouveau monde du travail, Actualités

« Ce n’est qu’un au revoir » chantaient les eurodéputés à Bruxelles il y a deux jours. Aujourd’hui l’Union Européenne se sépare officiellement du Royaume-Uni qui n’a pas tardé à se tourner vers de nouveaux horizons. L’Afrique fait partie de ses nouvelles destinations. Pour le gouvernement britannique il est essentiel de raviver ses relations avec ce continent tant convoité pour son potentiel de croissance.

C’est dans ce contexte que s’est tenu il y a moins de deux semaines le premier Sommet sur l’investissement entre le Royaume-Uni et l’Afrique. À Londres se sont donc réunis plus de 21 pays et entreprises africaines et britanniques pour évoquer l’avenir de leurs relations économiques.

Cette rencontre souligne l’ambition britannique de s’imposer face à d’autres puissances européennes et émergentes ; que ce soit la Chine, la France, l’Allemagne et même la Russie depuis peu, chacune de ces puissances entretient et échange avec le continent notamment à travers des Sommets et des rencontres de grande envergure.

En étant plus actif sur le continent, le gouvernement de Boris Johnson souhaite être le premier investisseur du G7 d’ici 2022. Actuellement, ses échanges commerciaux sont plus que modestes, le pays y achète essentiellement du pétrole, des pierres précieuses et des fruits frais. La signature de 27 accords d’une valeur totale estimée à 8.4 milliards de dollars, permettra au Royaume Unis d’atteindre son objectif en intervenant dans des secteurs clés tels que les infrastructures, l'énergie, la vente au détail et la technologie. Tandis que la société écossaise Aggreko signe un contrat de 104 millions de dollars pour la fourniture d’énergie en Côte d’Ivoire, l’entreprise britannique Diageo tentera de renforcer les brasseries en Afrique de l’Est grâce à un investissement de 218 millions de dollars.

Bien que l’ensemble du continent soit concerné par ces IDE, une attention particulière est portée au Maroc, pays avec lequel les échanges commerciaux annuels représentent un peu moins de 4% de l’ensemble des échanges avec l’Union européenne en 2018. Une rencontre économique s’est tenue en marge du Sommet UK-Africa rassemblant 116 entreprises marocaines et 225 britanniques pour penser les opportunités d’échanges commerciaux et d’investissements.

Ce n’est donc pas un au revoir que le Royaume-Uni adresse à l’Afrique, mais plutôt la promesse d’un avenir en commun.

Marion Navarre, Managing Director, Africa & Middle East - Morgan Philips Executive Search

mnavarre@morganphilips.com

Sources :

http://aujourdhui.ma/economie/sommet-uk-afrique-le-maroc-en-force-a-londres

https://afrique.latribune.fr/finances/investissement/2020-01-20/londres-des-projets-en-milliards-annonces-au-premier-sommet-royaume-uni-afrique-sur-l-investissement-837555.html

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/01/20/le-royaume-uni-veut-seduire-les-dirigeants-africains-lors-d-un-sommet-sur-l-investissement_6026561_3212.html

Consultez d’autres articles sur le même sujet: Le nouveau monde du travail, Actualités

© 2020 Morgan Philips SA
All rights reserved