Skip to main content
 
Comment dire à un recruteur que vous avez été licencié ?

Comment dire à un recruteur que vous avez été licencié ?

Jenny Foss est coach en stratégie de carrière et recruteuse. Ses années d’expérience en recrutement lui permettent aujourd’hui de donner des conseils avisés pour réussir ses entretiens de recrutement. 

 

·         Les recruteurs comprennent de mieux en mieux les accidents de parcours professionnel. Mais il y a des façons d’expliquer un licenciement qui peuvent semer le doute sur votre candidature.

·         Découvrez nos 5 astuces pour répondre à cette question déstabilisante.    

 

Rappelez-vous du jour, où vous avez été appelé dans le bureau de votre patron et du moment où on vous a demandé de bien vouloir vider votre bureau, vous déconnecter de l'ordinateur portable du bureau et retourner votre téléphone portable professionnel  immédiatement ? Oui, vous vous en souvenez ?

Heureusement, après six semaines de tâtonnements, suivis de deux mois de prises d’informations, de demandes d’emploi et de recherches, vous avez réussi à décrocher un entretien d’embauche. Et la société vous plaît énormément. Mais un doute vous tient: qu'allez-vous faire quand cette question redoutable se posera: "Pourquoi, exactement, avez-vous quitté votre dernier emploi ?"

Vous allez expliquer ce qui s’est passé, partager ce que vous avez appris, puis rabâcher toutes les compétences incroyables que vous pouvez apporter à l’entreprise. Même si cela semble simple, ça ne l’est pas toujours, surtout si vous ressentez toujours de vives émotions face à votre licenciement ou si vous avez du mal à réduire votre estime de soi à « je suis le perdant qui s’est fait avoir ».

 Mais si voulez vraiment ce travail, voici ce que vous devez faire quand on vous pose la question redoutée lors de votre entretien d’embauche.

 

1. Venez-en à bout de vos émotions avant de commencer l'interview

Cela doit être votre première étape avant de commencer à rechercher de nouvelles opportunités ou à réserver des entretiens. Si vous ne pouvez pas entrer dans cette réunion avec la tête froide et la capacité de parler calmement de vos qualifications et de votre expérience professionnelle antérieure, consacrez le temps qu'il faut au début pour traiter ce qui s'est passé et trouver votre paix.

Personne n'engage une tête brûlée. Et bien, à l'exception peut-être des clubs à la recherche de videurs super intimidants. Tous les autres employeurs s’attendront à ce qu’un professionnel avisé se présente à eux. Soyez cette personne.

 

2. Sans hésiter, expliquez succinctement ce qui s'est passé 

Dites-en le moins possible. Si vous vous perdez dans votre histoire, que vous ne semblez pas sûr de votre version des faits, alors votre recruteur aura tendance à penser que vous tentez de dissimuler quelque chose. 

Un dialogue authentique, honnête et concis, à la manière suivante: «Malheureusement, j’ai été mis à l’écart», et vous irez beaucoup plus loin. Rappelez-vous que vous parlez à un humain. Nous tous, êtres humains, nous gérons les mêmes situations; certains d'entre nous ont même été licenciés de leur travail. Rappelez-vous à qui vous parlez.

 

3. Discutez de ce que vous avez appris, puis revenez sur le sujet

Notre croissance la plus significative en tant qu'être humain vient souvent après un échec majeur. Donc, une fois que vous avez décrit ce qui s’est passé, vous devez absolument partager avec le recruteur ce que vous avez appris de cette expérience.

Décrivez comment vous avez grandi et comment vous abordez votre travail et votre vie maintenant, puis n’oubliez pas de montrer vos atouts en tant que candidat à ce poste. Si vous pouvez positionner l'expérience d'apprentissage comme un avantage pour ce prochain emploi, c'est encore mieux.

Voici un exemple : Après que nous ayons perdu cet énorme compte client, en grande partie à cause de mon erreur, j'ai passé beaucoup de temps à réfléchir sur l'expérience client et sur les moyens de veiller à ce que je garde le client en tête de mes préoccupations dans tout ce que je fais. Je crois que ce sera un atout formidable dans mon prochain poste.

 

4. Ne jamais parler en mal de votre patron ou de votre employeur

Peu importe à quel point vous êtes tentés et quel que soit le sentiment que vous ayez, ne critiquez pas. Vous passerez pour une personne aigrie et personne ne voudrait travailler avec quelqu’un d’aigri.

 

5. Récapitulez ce que vous avez à offrir en précisant votre intérêt 

Pour vous assurer que l’entretien se termine sur une note positive, prenez le temps de récapituler les principaux éléments que vous estimez pouvoir offrir à cette organisation, à ce recruteur, avant de quitter la réunion. Faites bien comprendre que vous pouvez répondre aux besoins de l’équipe, et que le poste vous intéresse beaucoup.

Article inspiré de l’article Stop Cringing! How to Tell an Interviewer You've Been Fired par Jenny Foss pour The Muse. 

 

Philippe PILLIERE

Président & Cofondateur

Morgan Philips Outplacement 

© 2019 Morgan Philips SA
All rights reserved

We do not have a translation for this page available.

If you would like to read this page in a different language, please use Google Translate service and select the preferred language below:

Click here for more languages

or continue in the current language.